La filiale Bordeaux-Charentes de Pellenc a ouvert le site de Segonzac en août dans la zone d’activité des Malestiers.

Le 24 novembre 2017- « Ecouter Roger Pellenc dérouler l’histoire de la marque qui est intimement liée à la sienne est un vrai plaisir. À 73 ans, l’homme est toujours vif d’esprit. De ces débuts d’inventeurs désargentés dans un hangar à Pertuis (Vaucluse) dans les années 70 à créer ses premières écimeuses aux 20 filiales Pellenc présentes aujourd’hui dans le monde, il s’est écoulé un sacré pas de temps. La Charente y aura joué un rôle non négligeable, a-t-il souligné. Notamment en 1989 avec les releveuses palisseuses adaptées aux vignes hautes charentaises et testées sur le site de Lignières de Martell. «On n’est pas au bout de l’histoire », a prévenu ce passionné d’invention. Le public, venu nombreux à l’inauguration du site de Segonzac, a pu mesurer l’étendue de l’essor de la marque. La filiale Bordeaux-Charentes de Pellenc a ouvert le site de Segonzac en août dans la zone d’activité des Malestiers. Sur un ensemble de 20 000 m2, on recense 3 900 m2 de bureaux avec un hall de vente, un magasin de stockage et des ateliers. Le tout dédié en grande partie aux multiples activités vitivinicoles, de la vigne au chai. 20 salariés y travaillent et l’accent a été mis sur un service après vente renforcé. «On va pouvoir organiser et pérenniser nos activités dans le secteur du cognac», a dit Frédéric Beau, le directeur général de la filiale Pellenc Bordeaux-Charentes.
L’équipe devrait être complétée pas une dizaine de personnes dans les deux prochaines années même si le recrutement risque d’être difficile. «La filière du machinisme agricole n’est pas prisée par les jeunes», a regretté Jean-Pierre Pettavino, le président de Pellenc Bordeaux-Charentes. De son côté, Véronique Marendat, le maire de Segonzac, s’est réjouie d’accueillir une belle entreprise en milieu rural avec des emplois à la clé pour «garder la population ».

Une antenne à Pons, en 2018

Ce nouveau site qui représente un investissement de 3,5 M€ symbolise toute l’ambition de la marque sur ce territoire avec trois sites existants en Gironde dont celui du siège social à Néac qui a ouvert en février. Une antenne va être créée à Pons en Charente-Maritime dès 2018 alors que l’agence de Rouillac est toujours active avec 4 salariés. »

Souce : L’Agriculteur Charentais / ALEXANDRE MERLINGEAS