01/03/2018 - En 2015, PELLENC HD, une filiale du groupe PELLENC, a lancé ses deux premiers enjambeurs les 130 et 330. D'autres suivront.

PELLENC 130, enjambeur à trois roues, est équipé d’un moteur quatre cylindres turbo Deutz de 75 ch, alors que le 330 (modèle à quatre roues) développe une puissance de 150 ch avec un moteur quatre cylindres turbo Perkins. Le réservoir du 130 contient 65 litres comparé aux 220 litres pour le 330.
Le 130 est un modèle très compact, léger et maniable. « C’est Penjambeur le plus léger du marché. Sa polyvalence lui permet de réaliser tous les travaux viticoles : pulvé, travail du sol, rognage avant et arrière, tonte, effeuillage… ».
« Ces enjambeurs ont gardé les bases de chez Lauprêtre, mais ils ont été totalement revus et améliorés, notamment en ce qui concerne les systèmes électriques et hydrauliques. Nous avons également renforcé le châssis et la colonne de direction », explique Cyril Zehner, responsable des essais et validation des produits chez PELLENC HD. Voici les deux premiers enjambeurs de PELLENC HD : le 130 (à gauche) et le 330 (à droite).

Correction de dévers
Grâce à sa puissance, le 330 « peut aisément faire de la pulvé, du travail du sol avec des porte-outils entre les roues, du rognage, de l’effeuillage, du prétaillage et d’autres travaux viticoles demandant de la puissance », précise M. Zehner. Le 330 affiche une bonne maniabilité, grâce à un rayon de braquage maximum de 86° contre 60° pour le 130, « dont la roue intermédiaire tourne autour d’elle même et limite le rayon de braquage par comparaison avec le 330 ».
De série, les deux modèles disposent d’un correcteur de dévers et d’une cabine pressurisée, climatisée et chauffée « offrant une bonne visibilité ». Selon la configuration des parcelles et l’état du sol, PELLENC HD avance un franchissement maximum de 40 % pour le 130 et de 45 % pour le 330. Des démonstrations des deux modèles sont prévues dans la Marne dans le courant de la campagne 2018. Grâce à sa puissance, le PELLENC 330 peut s’affranchir de l’ensemble des travaux viticoles dans une exploitation.

Source : La Marne viticole / J.M.T. / 1 mars 2018