18/04/2018 - FICHE EXPERT - Les travaux de taille accompagnent généralement l'arrivée du printemps. Le choix de l'outil électroportatif dépend de l'opération à effectuer, des végétaux à tailler et de l'utilisateur.

D’un un espace à un autre, les travaux de taille peuvent être très différents : haie ou sujet isolé, diamètre des branches, hauteur de coupe… Il en va de même pour la gamme d’outils proposée aux professionnels, qu’ils soient thermiques, à fil ou électroportatifs. Parmi ces derniers, certains sont polyvalents et s’adaptent à différents chantiers, comme le rabattage de haies ou les travaux de finition. Ils permettent d’éviter de travailler avec de trop nombreux matériels. Ainsi, certains taille-haies électroportatifs sont équipés de lamiers interchangeables avec des lames allant de 27 cm pour les topiaires à 75 cm pour des haies plus larges.

Autonomie des outils électroportatifs
Pour les outils électroportatifs, la productivité et le confort du travail passent par les batteries associées. Les outils à batterie les plus performants ont une puissance de 1200 W équivalente aux outils thermiques de 30 cm’, et une cadence atteignant 3200 à 3 800 coupes par minutes. Ils évitent les nuisances sonores et olfactives, les risques d’hémopathie provoqués par les émissions de benzène, et permettent de s’affranchir du remplissage régulier du réservoir d’essence des outils thermiques. La pression sonore d’un taille-haie électroportatif sera de 80 dB contre 100 dB en moyenne pour un thermique. Pour les plus performants, avec des batteries de grande capacité, l’autonomie varie de une à trois journées de travail selon la puissance de l’outil. Le temps de charge standard est en moyenne de 8 à 10 heures, soit une nuit pour une charge complète. Il est recommandé de n’utiliser la charge rapide que ponctuellement, afin de privilégier la durée de vie des batteries. Celles au lithium-ion offrent une autonomie inégalée.

Un outil adapté au chantier…
Les taille-haies à double denture permettent la réalisation à la fois de travaux de rabattage et d’entretien sans changer de lamier. Par exemple avec une ouverture des dents de 33 mm, ils permettent de couper des diamètres allant jusqu’à 3 cm. Il est conseillé d’utiliser des lamiers interchangeables, en fonction des travaux à réaliser: 63 cm pour le rabattage de haies de novembre à janvier ou pour l’entretien de haies plutôt étroites (50 cm) et les finitions, 75 cm pour l’entretien de haies plutôt larges (2 m) et les finitions, 27 cm pour la réalisation de topiaires. Les taille-haies sur perche avec lamier de 51 cm sont des aides précieuses pour effectuer tous les travaux de taille et de finition en hauteur. Pour une plus grande précision, les sécateurs restent des outils incontournables. Ils présentent de nombreux avantages pour le nettoyage des arbres et arbustes, comme pour la taille de formation et la mise en valeur du port naturel de l’arbre. Ils réalisent des coupes nettes pour favoriser une meilleure cicatrisation et pour éviter les maladies et champignons. Il en existe à batterie, ultralégers avec un poids de 860 g, une ouverture de lame progressive jusqu’à 67 mm (diamètres de coupe jusqu’à 45 mm) selon le mode sélectionné, avec une journée d’autonomie.

…au végétal
Les haies caduques ont généralement besoin d’une taille radicale en hiver, ainsi que deux tailles d’entretien par an, au lieu d’une taille annuelle pour les persistants. Selon la dureté du bois, la vitesse de taille de l’outil doit pouvoir être ajustée afin d’obtenir une coupe nette et précise sans hachure. Par exemple, pour les arbres caducs comme le Pyracantha, l’Elaeagnus ou le troène, au bois dur, il est important de privilégier des vitesses faibles à moyennes. Les vitesses supérieures sont plus adaptées aux espèces persistantes comme les conifères (thuya, cyprès, etc.), au bois souvent plus tendre.

…et à l’utilisateur: ergonomie et maniabilité
L’ergonomie de l’outil dans sa globalité est essentielle: plus l’utilisateur est à l’aise dans sa façon de manipuler, plus le travail de taille sera soigné. Les poignées d’un taille-haie doivent par exemple pouvoir pivoter à 90 degrés pour tailler facilement à la verticale comme à l’horizontale. Le poids des outils est également primordial. Certains taille-haies à batterie n’excèdent pas les 3,5 kg, accompagnés de lamiers de 63 cm et ceux sur perche 4,3 kg, qui permettent aux utilisateurs de travailler toute une journée. Sur le long terme, ces critères évitent des risques importants de troubles musculo-squelettiques (TMS) liés au travail. Quant au poids des batteries, il varie entre 3,2 et 7,5 kg selon l’autonomie désirée; les harnais de port doivent être adaptés à la morphologie et aux habitudes de travail de l’utilisateur (réglage de l’emplacement de la batterie dans le dos…). D’autres critères de choix entrent en ligne de compte, tant pour réduire la pénibilité (outil adapté aux gauchers par exemple) que pour augmenter la sécurité (catadioptres, écran clignotant rétroéclairé pour le travail en tout temps…).

Entretenir pour faire durer
La durée de vie des outils est étroitement liée à leur entretien. Sans une lame correctement affûtée, difficile d’obtenir une taille précise, surtout pour les branches de gros diamètre. Un affûtage, au moins une fois par an et avant chaque gros chantier de rabattage, est nécessaire pour éviter les sections hachées qui représentent de vrais risques pour les plantes en termes de maladies. Il est recommandé de graisser les outils à l’aide d’un tube ou d’une cartouche de graisse, et de les nettoyer régulièrement grâce à un nettoyant résine biodégradable. La présence d’un système antiblocage des lames permet d’éviter la détérioration du lamier. Sur certains outils, les lamiers se retirent et se changent en moins d’une minute.

Source : Le Lien Horticole / Bruno JARGEAIX, directeur de la division Green & City Technology de Pellenc (84) / 18 avril 2018