"Pellenc automatise la récolte." Cette année, trois grandes tendances se sont dégagées dans le palmarès du Sitevi Innovation Awards selon ses organisateurs : le développement du numérique, l'amélioration de l'efficacité des appareils de traitement phytosanitaire et l'optimisation de la qualité des opérations et des productions. Expand R5090 de chez Pellenc s'est notamment démarqué dans cette catégorie.

Le 1 décembre 2017 – « Le groupe Pellenc a obtenu la médaille d’argent au Sitevi Innovation Awards 2017 pour son réceptacle automatique pour la récolte des fruits, Expand R5090. C’est une machine tractée destinée à la récolte d’olives, de cerises d’industries ou encore de prunes d’ente. Grâce à une caméra située au centre de la remorque, le chauffeur peut enclencher le déploiement automatisé de la bâche dans l’axe du tronc. La bâche en PVC fendue en deux parties, sur près de la moitié de sa longueur, se déroule ainsi de chaque côté de l’arbre jusqu’à toucher le tronc. De forme carrée, elle peut ainsi s’étendre sur près de 100 m2. Après le passage d’un vibreur, les fruits tombés sur la bâche vont rouler jusqu’à la bande transporteuse située sur le châssis de la remorque. « Nous avons travaillé sur la forme des tasseaux pour remonter la marchandise sans qu’elle ne s’abîme. La tension de la bâche est maîtrisée pour avoir une pente douce », explique Christian Rolland, responsable du pôle oléiculture chez Pellenc. Les fruits sont ensuite acheminés en hauteur vers une effeuilleuse puis stockés dans des palox. Avec ce système, l’intérêt majeur réside dans la diminution du temps de la récolte et par voie de conséquence de l’amélioration de sa qualité. Une seule personne peut par exemple récolter 300 kg de cerises en une fois, avec un temps de cycle de 45 secondes. Pellenc met également en avant la polyvalence et la maniabilité de sa machine grâce à un timon qui améliore le rayon de braquage et une garde au sol élevée. La société est actuellement en train de faire évoluer son système. Le modèle avec une bâche de 9 m de largeur, adaptée à des vergers dont les rangs mesurent au minimum 4,50 m, est disponible à 75 000 euros, hors options. »

Source : L’Arboriculture Fruitière