01/11/2018 - Présent sur le segment des machines à vendanger tractées depuis 1993, Pellenc présente une gamme entièrement revue : les Grapes'Line. Cinq modèles, du plus simple au plus sophistiqué.

Cela faisait exactement dix ans que Pellenc commercialisait ses séries 8000. Il était donc temps pour l’entreprise d’intégrer toutes les nouveautés concoctées dans son bureau d’études (142 ingénieurs). C’est ainsi que la gamme Grapes’Line a été présentée le 4 septembre dernier en Beaujolais. « Des machines pour tous, sans concessions sur la qualité de récolte et sur le tri de la vendange », résume Jacques Servolles, directeur du département machines à vendanger et outils pour la viticulture.

Pour toutes les vignes… et tous les budgets
La gamme compte cinq modèles, du plus simple au plus sophistiqué. Les prix s’échelonnent en conséquence de 55 000 à 11 9000 € HT. Les modèles 40 et 45 sont prévus pour pouvoir être attelés à des tracteurs basiques. La 60 constitue un bon rapport qualité/prix, les 70 et 80 constituant le haut de gamme. Les différences se situent essentiellement sur les équipements de tri de la vendange, le pilotage et les capacités des bennes (de 2 x 1 500 l à 2 x 1 800 l). Toutes ces machines sont conçues pour vendanger des vignes à partir de 1,40 m de large. A partir du modèle 60, la machine se pilote à l’aide d’un joystick qui gère 18 fonctions, dont une remise à l’aplomb semi-automatique. La manette peut être complétée par un écran à installer où nous le souhaitons dans la cabine, sur un support boule pour une meilleure visualisation. Des icônes simples doivent permettre une prise en main rapide, « sans regarder la notice ». Pour le tri de la vendange, l’équipement se compose de deux ventilateurs pour les modèles de base, tandis que les modèles supérieurs sont pourvus d’un trieur complémentaire (combinant les actions d’un tapis à claire-voie et d’un aspirateur) ou du Selectiv process, le trieur-égreneur de la marque. Ces modèles bénéficient en outre d’une plateforme sécurisée par des rambardes sur l’arrière : l’opérateur dispose d’un joystick déporté pour manoeuvrer les différents éléments lors du lavage sans devoir faire l’aller-retour dans la cabine. Une colonne d’eau est en place pour un raccordement rapide au réseau.

Nouveau plastique plus résistant
Pour tous les modèles, les secoueurs sont constitués d’un nouveau plastique plus résistant à l’abrasion. Leur forme nervurée a été étudiée pour améliorer la tenue dans le temps. Les machines peuvent accueillir jusqu’à dix paires de secoueurs, pour s’adapter à la hauteur de la zone fructifère qui peut varier très largement selon les régions et les pays. Autre nouveauté : les bennes ont été équipées de clapets de fermeture automatique, pour éviter les coulures et les pertes.
Les Grapes’Line conservent le système de motricité autotorque, déjà présent sur la gamme 8 000 : les roues sont munies de moteurs hydrauliques qui vont pousser ou freiner la machine selon les indications du capteur situé dans le timon, soulageant le tracteur en montée. Par ailleurs, les Grapes’Line sont compatibles avec le freinage double ligne (qui sera obligatoire sur les tracteurs en 2019).

Source : Viti LEADERS / Irène Aubert / 1 novembre 2018